Champ de lavande dans la Drôme

Top 50 des plus beaux sites naturels de France (3e partie)

Nature & Randonnée | Par Vianney, le 26 mars 2020

La nature et le temps, parfois avec l’aide de l’homme, façonnent des chefs-d’oeuvre. On part aujourd’hui en Auvergne-Rhône-Alpes, Corse et Provence-Alpes-Côtes d’Azur (PACA)…où fleurissent 50 nuances d’ocre, émerge une île d’exception, s’élèvent des aiguilles de toutes les couleurs, se promène un air d’Afrique, pousse l’un des plus sauvages Parcs Nationaux de France, coule la vallée des Merveilles, chuchote une mystérieuse salle de bal, chante la lavande, jaillit un belvédère de luxe, court une faune de légende, sommeille le plus pur des lacs d’Europe, s’allume un environnement de carte postale, se repose un impressionnant cirque de 2000 mètres de haut, gesticule un glacier phénoménal, se dore un canyon de 30 km, se tait un volcan héroïque… Tous à proximité de villages vacances et hôtels clubs Cap France, ces sites sont des occasions de promenades hors-normes, à faire possiblement en groupe.

100% dépaysant : les 50 nuances d’ocre du Colorado provençal

En vacances en PACA, calez-vous une journée dans le Colorado provençal, dans le Vaucluse, à 50 km du village vacances Les Bories et à 60 km du Cloître des Dominicains, villages vacances de la Drôme voisine. C’est une des plus grandes curiosités de France : les carrières d’ocre avec leurs 50 nuances de couleurs : « Toute la gamme des ocres jaunes, rouges, orangées, brunes, jusqu’au vert et au mauve, est représentée », indique l’office du tourisme du Lubéron. Sur plus de 100 hectares se succèdent des falaises, des cheminées, des cirques, des collines envahies de ces ocres magnifiques. C’est à la fois immensément beau et totalement dépaysant. Mais on ne peut pas classer ces carrières uniquement dans le registre des sites naturels : « Le paysage est le résultat de l’exploitation de l’ocre qui s’est faite dans la région dès le XVIIIe siècle. Peu à peu abandonnées, les carrières forment aujourd’hui un site grandiose, apprécié pour la promenade et la randonnée touristiques. De l’industrie de l’ocre, il subsiste encore ici et là des canalisations, du matériel, des bassins de décantation… Cependant, le Colorado provençal est aussi un milieu vivant exceptionnel et très fragile, caractéristique des zones siliceuses : pins maritimes, bruyères, châtaigniers poussent en abondance ».

Le Colorado Provençal

Dans les Bouches-du-Rhône, prenez le temps d’une découverte du Parc Naturel Régional (PNR) de Camargue, surtout si vous êtes en vacances à Arles, aux Hameaux de Camargue, l’une des portes d’entrée de ce PNR, ou à La Grand Motte, un peu plus à l’ouest. Ce Parc de 100 000 hectares s’étend sur trois communes : Arles, Les Saintes-Maries-de-la-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône. Leurs noms résonnent comme un infini de richesses et nous rappellent la beauté et la fragilité de la nature… et le respect qu’on lui doit. « La Camargue, île d’exception, connue dans le monde entier pour ses paysages naturels et sa richesse culturelle, est aussi une terre où travaillent des hommes et des femmes… Ainsi se succèdent marais, champs et rizières ; ainsi se côtoient flamands roses sauvages et taureaux d’élevage… ». Renseignez-vous au PNR, il y a des possibilités de visites organisées et guidées, à pied ou à cheval.

Là, c’est l’avion ou le bateau qu’il nous faut prendre. Faisons un saut en Corse. Allons admirer les aiguilles de Bavella, à 40 km du village Cap France Marina d’Oru. C’est sur votre route si vous allez faire un tour à Sartène ou Porto-Vecchio. Ce lieu grandiose est un rendez-vous incontournable des randonneurs : « Idéalement situé dans le Parc Naturel Régional de Corse, les aiguilles ont des formes étonnantes et des couleurs qui vont du rouge au gris, le tout saupoudré d’immenses forêts ».

Les milliers de gravures de la vallée des Merveilles, aux portes du Parc National du Mercantour

Retour sur le continent, dans les Alpes-Maritimes et le Var. Bien sûr le Massif de Estérel ! Ce massif est mieux encore qu’une montagne et un lieu d’exquises balades, c’est un univers, une atmosphère, un compagnon, un personnage… et pas un gamin s’il vous plaît : « Tout droit sorti des entrailles de la terre, l’Estérel est né il y a 250 millions d’années. D’abord rattaché à l’Afrique, ce morceau de terre s’en sépare lors de la formation de la Méditerranée. Les reliefs accidentés, les paysages déchiquetés et les criques abruptes plongeant dans la Méditerranée témoignent de cette histoire géologique mouvementée et offrent des paysages surprenants et contrastés ». Vous entrez dans un roman de Marcel Pagnol et allez à la rencontre d’une faune et d’une flore qui sent si bon le Midi : pins parasols, chênes-lièges, eucalyptus, thym, romarin, lavande, mimosa… Pour arpenter et prendre le temps d’apprécier ces merveilles, simples ou grandioses, calez-vous un séjour à Lou Castelet, au pied du massif de l’Estérel, entre Cannes et Saint-Raphaël.

Le Massif de L'Esterel

Plus au nord, dans les Alpes-Maritimes, programmez-vous un séjour Mercantour. Le Parc National du Mercantour est l’un des 11 Parcs Nationaux (PN) français (à ne pas confondre avec les PNR, Parcs Naturels Régionaux, dont les objectifs, les missions et les statuts ne sont pas les mêmes). Les 11 PN français pourraient naturellement intégrer ce Top 50, mais attardons-nous sur celui du Mercantour, où le loup a fait son come-back. Ce Parc est décrit comme « l’un des plus sauvages et des plus variés sur le plan des paysages ». Pour goûter cette diversité, je vous conseille la vallée de la Vésubie, un des points de passage les plus rapides en France, pour aller de décors de mer (elle est à 40 km de la Méditerranée) à des décors de haute-montagne. Au village vacances La Semeuse, dans la Haute-Vésubie, porte du PN du Mercantour, on vous fera « rencontrer » les loups du Mercantour, grâce à un partenariat avec le Parc Alpha. Vous pourrez aussi randonner dans la vallée des Merveilles « qui tient son nom des milliers de gravures datant de la préhistoire sur des dalles de pierre colorées ».

Plus au nord du PN du Mercantour, entre Alpes-Maritimes et Hautes-Alpes, vous accueillent quatre autres villages Cap France : Lou Riouclar, Réchastel, le Domaine de l’Adoux et Azur & Neige. Dans ce secteur, vous attraperez bien d’autres chefs-d’oeuvre dont un en forme d’énigme : les demoiselles coiffées, dominant la Durance et lac de Serre-Ponçon : « Dans les hauteurs du village perché de Théus, se cache un site naturel pour le moins insolite : la salle de bal des demoiselles coiffées. Ce lieu mystérieux, composé d’une centaine de colonnes, constitue un incroyable ensemble de sculptures minérales », résume l’office de tourisme de Serre-Ponçon.

À lire aussi : Top 50 des plus beaux sites naturels de France (1e partie)

Un charme made in France, sous le regard bienveillant du Géant de Provence

Nous sommes désormais dans la Drôme, en région Auvergne Rhône-Alpes, où l’on ne se lasse jamais d’admirer et respirer les champs de lavande. Leur floraison ne tardera plus (ça démarre mi-juin). Lavande nous vient de l’italien Lavanda, c’est-à-dire « qui sert à laver ». Il est donc bienvenu de se rincer l’œil et le nez avec cette fleur d’un séduisant bleu-violet. Une nature élégante, célébrant à sa façon le charme made in France. On dit que c’est plus tard dans la saison, fin juillet et août, qu’il faut aller dans les Baronnies provençales : « on peut voir des champs de lavande en fleurs, jusqu’à la mi-août, sous le regard bienveillant du Mont Ventoux, dit Le Géant de Provence. C’est ici que vous comprendrez pourquoi on le nomme ainsi ».

En Isère, on se remémore qu’on peut faire d’une pierre deux, trois, quatre coups. Gravir un sommet et en haut, embrasser 4 ou 5 merveilles. Prenez la route de L’Escandille, dans le Vercors, vous êtes dans l’un des plus vastes villages vacances du réseau Cap France. Là-bas, réservez-vous un moment pour rejoindre le plateau de la Molière, c’est « incontestablement l’un des sites les plus emblématiques de notre territoire. Le plateau de la Molière vous offre un panorama exceptionnel sur la chaîne de Belledonne, le Mont-Blanc, le massif de la Chartreuse et la vallée du Grésivaudan », nous dit Isère-Tourisme. Cette balade est accessible à tous.

En Savoie, pour capter des activités à portée de tout le monde, familles, groupes, personnes à mobilité réduite, rendez vous au Parc National de la Vanoise, cousin proche du Parc national italien du Grand-Paradis. Quatre villages vacances bordent ce PN : Chalet la Vigogne, L’Orée du Lac, les Hôtels Clubs de Saint-François et Fleurs et Neige. Optez par exemple pour une visite de la Réserve naturelle de la Grande Sassière, à Tignes, à 2300 mètres d’altitude. Vous pourrez observer une faune légendaire, constituée de marmottes, bouquetins, chamois, grands rapaces… ou partir en balade originale, autour du thème du métier de Garde d’espaces protégés.

Une des curiosités naturelles les plus visitées au monde : la Mer de glace

En Haute-Savoie, inscription obligatoire dans le Top 50 du Lac d’Annecy ! Il est l’un des plus grands lacs d’origine glaciaire de France. Le saviez-vous, ce lac est réputé être le plus pur d’Europe ? C’est probablement vrai et l’office de tourisme d’Annecy détaille sur son site tous les éléments permettant d’aboutir à cette conclusion (taux de nitrate, de pesticide, de phosphore, nombre de collecteurs d’eaux usées, etc.). Autour de ce lac, vous collectionnerez un nombre impressionnant d’activités à faire. Vous y trouverez aussi un splendide village vacances Cap France, les Balcons du Lac d’Annecy, avec chambres et salles de restaurant généreuses en panoramas exceptionnels. À l’est d’Annecy, on retient aussi dans la sélection le balcon des Aravis. Une randonnée ici vous offre « un environnement de carte postale », comme le disent beaucoup de marcheurs ayant goûté ce lieu magique. Au pied de la chaîne des Aravis, se trouve l’Auberge nordique, au Grand-Bornand, vous proposant des séjours à thèmes dont un stage photo ; c’est plutôt malin sur cette terre de merveilles !

Plus à l’est encore (on se rapproche de nos amis suisses), le village vacances Le Salvagny. Vous êtes idéalement installés pour aller à la rencontre d’un autre membre de ce Top 50, situé sur la même commune que ce village vacances : le Cirque du Fer à Cheval. Nous sommes à Sixt-Fer-à-Cheval, dans la vallée du Giffre, classé parmi les Plus Beaux Villages de France. « Le Cirque du Fer à Cheval tient son nom de la forme de ses falaises qui dessinent un demi-cercle. Sa hauteur impressionnante (2000 mètres) donne naissance à une multitude de cascades dont le nombre varie en fonction des saisons. Son accès est facile. Jumeau du Gavarnie pyrénéen, c’est un immense amphithéâtre calcaire, de 4 à 5 km de développement », explique l’office de tourisme de Morillon.

À lire aussi : Top 50 des plus beaux sites naturels de France (2e partie)

Allez, une petite dernière haute-savoyarde ! Voici la Mer de glace, ou glacier, de Chamonix-Mont-Blanc (proche du Chalet d’Argentière). Chaque année, un million de visiteurs se rend ici pour admirer la curiosité ; c’est d’ailleurs l’une des curiosités naturelles les plus visitées au monde. Mais pourquoi est-elle si curieuse ? Voici la réponse d’un spécialiste de glaciers-climat.fr : « D’une superficie de 40 km² et d’une longueur de 7 km, la Mer de glace est le plus grand glacier de France métropolitaine. Sa largeur varie de 700 à 1950 mètres et l’épaisseur de la glace est en moyenne de 200 mètres, pouvant dépasser parfois 400 mètres. La Mer de glace se développe sur 2500 mètres de dénivelé, entre 3900 et 1400 mètres d’altitude. Véritables phénomènes vivants, les glaciers bougent constamment. La Mer de glace ne déroge pas à cette règle, avec un glacier qui avance de 90 mètres par an, et jusqu’à 130 mètres par endroits ».

Voulez-vous partir en randonnée dans une histoire géologique exceptionnelle ? Prenez les Gorges de l’Ardèche !

Autre associé prestigieux de notre Top 50 : les gorges de l’Ardèche. À découvrir ou redécouvrir absolument, depuis Le Gai logis. Ce village vacances, à Laurac-en-Vivarais, programme de nombreuses randonnées dans ces gorges exceptionnelles, en incluant une visite de la Caverne du Pont d’Arc, reconstitution de la Grotte Chauvet. Canyon d’une trentaine de kilomètres de long, entre Vallon-Pont-d’Arc et Saint-Martin-d’Ardèche, ces gorges ne sont pas qu’une occasion de randonnée et d’émerveillement. Elles constituent une Réserve Naturelle nationale. Créée en 2018, celle-ci a notamment pour mission de protéger un espace remarquable « contre les pressions de l’urbanisme et contre les effets d’une fréquentation touristique massive », précise le syndicat de gestion de la Réserve. « En effet, plus d’un millier d’espèces végétales vivent dans ce site protégé, témoin de l’histoire géologique complexe du sud de l’Europe. Sur plus de 22 km, la rivière Ardèche serpente, encaissée entre versants boisés, dominés par la chênaie verte, et falaises calcaires hautes de plus de 250 mètres. Cette particularité, associée à de multiples sources et résurgences, génère une grande diversité de milieux naturels et d’espèces, dont certaines rares et protégées comme l’aigle de Bonelli, le vautour Percnoptère, le faucon Pèlerin, le castor d’Europe, la loutre, les chauves-souris, l’alose ou l’apron… ».

Sans volcan, ce Top 50 n’aurait pas toute la saveur d’une balade naturellement française. J’ai cent occasions au moins, sous la main, pour vous emmener sur ou sous un volcan. Car la France est une grande terre de volcans, particulièrement son Massif central (chaîne des puys, monts Dore, Cézallier, Monts du Cantal…). Dans le Top 50, je propose d’y coller Puy Mary, dans le Cantal, classé Grand Site de France. Il est situé à 90 km de la Châtaigneraie. Je vous la fais à la mode camelot : « mais non, ce n’est pas le plus grand volcan du Cantal, pas le plus grand d’Auvergne… non, ce n’est même pas le plus grand du Massif central, c’est beaucoup plus…. une fois, deux fois, trois fois, mais oui Madame, ce Puy Mary est le plus grand volcan d’Europe ! ». Bravo Monsieur. C’est en effet le plus grand stratovolcan d’Europe, culminant à près de 1800 mètres d’altitude. « Le Grand Site du Puy Mary est situé au cœur du Massif cantalien. Plus ancien des géants d’Auvergne, ce Massif qui forme un seul et même volcan, contrairement à la chaîne des puys dans le Puy-de-Dôme (chapelet de 80 petits volcans), Puy Mary suscite l’émerveillement et le bonheur des curieux qui l’approchent ».

Vianney Huguenot

Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio, animateur en télévision et auteur au Petit Futé, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français.