Guide randonnée montagne

La randonnée à la montagne : tout savoir sur cette activité mêlant sport et nature

Par Marie, le 2 mai 2022

La randonnée est une activité idéale pour se ressourcer et se reconnecter avec la nature. Vous pourrez contempler les panoramas, aller à la rencontre de la faune et de la flore ou gravir les sommets en un temps record : il y en a pour tous les goûts, du niveau débutant ou plus confirmé. Il existe plusieurs types de randonnées : à cheval, en raquettes, en VTT… Ici nous allons nous concentrer sur la plus connue : la randonnée pédestre ! 

Avant la randonnée 

Le choix de l’itinéraire 

Définir votre objectif et le niveau de difficulté recherché 

Plutôt performance, ou plutôt contemplation ?

Définir cela vous permettra de déterminer le type d’itinéraire de randonnée adapté, son altitude et également sa durée. En effet, un objectif de contemplation ne sera par exemple pas compatible avec une randonnée longue, qui nécessite un rythme soutenu pour être achevée avant la nuit (sauf si vous voulez dormir avec les mouflons évidemment). Le niveau de difficulté de la marche sera donc à adapter à votre objectif de départ.

Comment savoir si un itinéraire est adapté à votre niveau ? 

Il est possible de définir finement le niveau de difficulté d’un sentier pour votre prochaine randonnée. Pour cela, référez-vous au système de cotation de la FFRandonnée, qui classe les itinéraires selon une grille allant de 1 (le plus facile) à 5 (le plus difficile), et s’appuie pour ce classement sur 3 critères :

  1. L’effort physique : en fonction du dénivelé positif du sentier (difficile d’y échapper en montagne) et de la durée de la randonnée
  2. La technicité du parcours : en fonction de la présence ou non d’obstacles plus ou moins importants
  3. Le risque : en fonction de la gravité plus ou moins importante des accidents corporels en cas de chutes ou de glissades

En combinant ces 3 critères, vous pourrez choisir l’itinéraire le plus adapté à vos envies et à votre niveau de marche. Pour retrouver cette cotation, référez-vous aux guides édités par la FFRandonnée qui vous donneront plus de détails sur votre itinéraire.

D’autres ressources pour trouver des bons itinéraires :

  • Les sites et blog utiles : Outdoor active, Hello Ways, Visorando, Altituderando. Vous pourrez ainsi vous inspirer et trouver des itinéraires de marche qui vous correspondent.
  • Des applications localisées de randonnée développées par certaines Régions ou Départements, comme celui des Alpes de Haute-Provence.

Une fois l’itinéraire défini, il faut apprendre à le connaître pour éviter les mauvaises surprises

  • Bien savoir quel type d’itinéraire vous souhaitez  :  est-ce une boucle ou un itinéraire linéaire ? Dans ce 2e cas, il faudra anticiper et s’organiser pour le retour. Vous pouvez aussi opter pour la randonnée “en étoile”, qui vous permet, à partir d’un lieu fixe, de randonner chaque jour dans un nouvel endroit.
  • Connaître les points d’accès et leurs particularités (proximité d’un parking, point d’eau, possibilité de se restaurer…) pour le départ et l’arrivée de la marche.

Le bon équipement

Les chaussures et le sac à dos nécessitent une attention particulière.

Pour les chaussures de marche, confort et bonne adhérence sont de mise, car vous serez amené à parcourir des terrains potentiellement accidentés. N’hésitez pas à demander conseil à des vendeurs. Pour le sac à dos, il est nécessaire qu’il soit bien adapté à votre morphologie, pour ne pas gêner vos mouvements pendant la marche.

Les vêtements doivent à la fois vous protéger du soleil et des éventuelles intempéries.

Pour le soleil, privilégiez des vêtements au tissage serré et aux textiles certifiés anti-UV. Pensez à vous couvrir la tête avec une casquette ou un chapeau, et n’oubliez pas vos lunettes de soleil.  En cas de pluie, équipez- vous d’une veste imperméable, de préférence aux couleurs vives et encore mieux munie de bandes réfléchissantes, qui permettront de diminuer le risque de collision avec un VTT ou un cavalier. Prévoyez aussi des vêtements chauds, en cas de baisse subite de température (fréquente en montagne).

Les bâtons peuvent être de bons alliés lors de votre randonnée.

Les bâtons de randonnée servent à minimiser la fatigue, à protéger vos articulations, mais aussi à renforcer la stabilité et à vous aider à franchir des obstacles. Bien utiliser des bâtons demande un peu de pratique – mais rassurez-vous, cela s’apprend vite ! Pour les randonnées à fort dénivelé (en montagne principalement), ils constituent un atout indéniable.

Choisir un hébergement de qualité 

Après l’effort, le réconfort ! Nous vous conseillons de choisir, en amont de votre randonnée, un hébergement de qualité, afin de pouvoir vous reposer confortablement après une longue journée de marche. Pour en savoir plus sur les séjours que nous proposons, nous vous invitons à découvrir notre offre de vacances pour les groupes de randonneurs.

Bien se renseigner sur la météo

La veille du départ en randonnée et tout au long de l’itinéraire, surveillez la météo. Repoussez donc votre sortie si les conditions météo ne sont pas favorables à la marche à pied, en raison des risques liés au manque de visibilité et aux sentiers glissants notamment.

Pendant la randonnée  

Comment s’orienter ?

Vous pouvez utiliser les cartes de l’Institut géographique national (IGN). Elles sont très précises et présentent l’intérêt de mettre en évidence le relief des zones de montagne. Il existe également des applications de cartes, comme Komoot, qui permet d’accéder au  tracé GPS de votre itinéraire, au dénivelé, au type de sentier. Elle fonctionne sans connexion internet. Ces applications sont moins encombrantes mais attention à bien avoir de la batterie pour ne pas vous trouver démuni en cours de marche.

En plus de l’une de ces deux solutions, vous pourrez également vous orienter grâce au balisage et ses codes couleur normalisés, qui jalonnera votre parcours de randonnée.

Qu’emporter avec vous ? (pour une journée de randonnée) 

  • Un téléphone portable
  • Une grande gourde d’eau par personne. N’attendez pas d’avoir soif pour vous hydrater
  • De la crème solaire
  • Des lunettes de soleil protection 3 minimum
  • Quelques barres de céréales
  • Une trousse de secours contenant du désinfectant, des compresses stériles, du bandage auto adhésif, des pansements pour ampoules, qui sont fréquentes si la marche à pied ne fait pas partie de votre quotidien…

Les conseils de sécurité en randonnée

En plus des conseils de sécurité distillés tout au long de cet article, suivez enfin ces quelques derniers conseils :

  • Toujours prévenir de votre départ et votre heure estimée de retour de randonnée
  • Ménager votre fatigue pour éviter les étourderies, comme buter sur une racine par exemple 
  • En cas d’orage, se renseigner sur les bons réflexes à adopter

Les massifs à découvrir en rando 

Les Alpes-de-Haute-Provence

Si les Alpes-de-Haute-Provence sont un département de moyenne montagne,  vous y trouverez tout de même quelques sommets vertigineux comme l’Aiguille de Chambeyron, tout près de la frontière italienne, culminant à une altitude de 3400 mètres. Débutant, comme randonneur aguerri, tout le monde y trouvera son bonheur.

Découvrez nos villages club Alpes-de-Haute-Provence.

La Côte d’Azur

La côte d’Azur ne se résume pas exclusivement aux plages dorées de sable fin. Elle offre également de beaux pics -dont certains avec vue sur la mer -dans l’arrière pays. La diversité des reliefs ainsi que des paysages correspondra aussi bien aux grands sportifs qu’aux familles !

Découvrez nos villages club Côtes d’Azur et méditerranée.

La Haute-Savoie-Mont-Blanc

Si vous aimez l’altitude et l’alpinisme, vous allez être servis en Haute-Savoie ! Ces hautes montagnes, connues dans le monde entier, offrent des paysages spectaculaires et hors du temps. Véritable terrain de jeu pour les randonneurs dotés d’une bonne condition physique.

Découvrez nos villages club Haute-Savoie -Mont-Blanc

Le Jura

Imaginez un instant : vous barbotez dans un lac, après quelques heures de marche. Le décor est magnifique, vous êtes entourés de hauts sapins. Non, vous n’êtes pas au Canada, mais bel et bien dans le Jura ! Les montagnes du Jura ne sont pas connues pour les hauts sommets enneigés. Cependant leurs paysages forestiers et leurs grands lacs vous offriront le même émerveillement. Idéal pour faire découvrir les joies de la randonnée à vos enfants.

Découvrez nos villages club Jura .

Le Vercors

Cette région vous réserve de magnifiques paysages, entre falaises, réserve naturelle des hauts plateaux ou encore sources et cascades secrètes. Le massif du Vercors regorge de sentiers de randonnée de tous niveaux, à réaliser en groupe ou en solo.

Découvrez nos villages club Provence et Vercors

Les Pyrénées

Cette chaîne de montagne entre la France et l’Espagne offre des paysages aux contrastes saisissants, entre sommets lunaires et désertiques et lacs et forêts de pins foisonnant. Des sentiers de randonnée sillonnent toute la longueur de la chaîne, et des parcs nationaux proposent des circuits plus courts. Les Pyrénées sont adaptées à tout type de randonneurs.

Découvrez nos villages club Pyrénées

La Savoie-Vanoise

Si la Vanoise est considérée comme le royaume du ski alpin en France, elle reste également un lieu incontournable pour la randonnée et l’alpinisme. Le parc national de la Vanoise regroupe de nombreux sommets à plus de 3 000 mètres d’altitude, des glaciers, des cascades, des lacs glaciaires et des crêtes. Région parfaite pour s’initier en douceur à la randonnée en haute-montagne.

Découvrez nos villages club Savoie-Vanoise

Les Vosges

Ne vous y trompez pas, la faible altitude des montagnes vosgiennes ne rime pas forcément avec facilité. Certains sentiers, comme le sentier des Roches, sont assez techniques, en raison de leur friabilité. On peut donc aussi relever de beaux défis de randonnée dans les Vosges !

Découvrez nos villages club Vosges et Alsace