Le GR de Pays Grand Pic Saint-Loup
Le GR de Pays Grand Pic Saint-Loup © FFRandonnée

Le GR de Pays Grand Pic Saint-Loup élu GR préféré des Français !

Actualités | Par Vianney, le 4 décembre 2020

C’est officiel depuis jeudi dernier, le GR de Pays Grand Pic Saint-Loup est le préféré des Français pour cette édition 2021. Il est situé dans l’Hérault, entre Montpellier et le Parc National des Cévennes. Dans ce département, vous trouvez trois villages vacances Cap France : Soleil Occitan à la Grande-Motte, Village Club Thalassa à Mèze et le Domaine du Lazaret à Sète. Ce GR est le 4e lauréat du concours élaboré par la Fédération Française de Randonnée pédestre (FFRandonnée), après le GR 21, littoral de Normandie, en 2020, le GR R1, tour du piton des neiges à la Réunion, en 2019 et le GR 34, baie de Morlaix, en 2018.

Les résultats de la saison 4 affichent plus de 95 000 votants dont 20 602 pour Grand Pic Saint-Loup, 16 308 pour le Tour des Baronnies provençales (Drôme), 16 260 pour le GR 58, tour du Queyras (Hautes-Alpes). Voilà pour le trio de tête (l’intégralité du classement est à découvrir sur MonGR.fr) Notez que les deux GR de tête sont des GR de Pays, c’est une des nouveautés de cette 4e édition, intégrant dans la liste de candidats ces sentiers GR développés à l’échelle d’une région ou d’un département. Autre nouveauté de l’opération 2021 : l’apparition dans la liste d’un GR urbain, celui de Paris, baptisé « les portes de Paris ». « C’est un GR que nous avons créé en vue des JO de Paris. L’activité de marche en ville se développe de plus en plus, et ceci dans tous ses aspects, principalement deux : la découverte du patrimoine urbain et la prise en compte des questions d’écologie et de santé, qu’on pourrait résumer ainsi : je randonne en ville plutôt que d’utiliser ma voiture, je prends mes pieds pour aller d’un point à un autre parce que finalement ça ne me prendra pas plus de temps et ça sera plus agréable. Cet état d’esprit prend de l’ampleur. Il y a, de plus, une grosse demande de la part d’une population urbaine en croissance. À l’horizon 2030, il y aura 80% des gens qui vivent en ville. Les citadins aiment la campagne mais s’ils n’ont pas assez de temps, il faut aussi leur offrir de quoi pratiquer dans les villes, qui commencent à être un peu plus vertes qu’elles ne l’étaient », explique Didier Babin, président sortant (*) de la Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRandonnée).

Dès l’annonce de l’élection du GR préféré : un énorme afflux sur l’itinéraire

Dès la première édition de 2018, l’opération « Mon GR préféré » avait cartonné. Et l’effet de l’élection d’un GR est immédiat sur le terrain, comme nous l’explique Didier Babin : « On a toujours une grosse fréquentation sur nos sites internet quand on lance le jeu. On a également une grosse mobilisation, depuis deux ans, des collectivités territoriales. Ça les titille naturellement de gagner le concours et elles mettent des moyens de communication pour inciter leurs habitants à voter pour le GR de la région qui est en lice. L’opération nous donne une plus grande visibilité et un meilleur accès aux médias. En matière de participation, nous étions à 50 000 votes sur la première opération, puis cela a progressé à chaque édition pour dépasser cette année les 95 000. Au-delà des périodes de votes, le retour des collectivités à ce propos est très clair : quand un GR est élu, il y a un afflux sur l’itinéraire et c’est énorme ! Les collectivités sont très satisfaites. L’an dernier, l’élection du GR21 en Seine-Maritime s’est traduit immédiatement en fréquentation. « On n’avait jamais vu autant de gens », nous ont confiés les responsables du tourisme. On a constaté le même phénomène en Bretagne, avec le GR34. A chaque fois, on touche des gens, par exemple des pratiquants loisirs qui se disent : on va aller voir ça d’un peu plus près. C’est un jeu qui a beaucoup de succès. On est ravis de cette initiative à tous points de vue car elle mobilise aussi au sein de la fédération, à tous les étages, et c’est très profitable ».

À lire aussi : Guide des sentiers de randonnées et Parcs Naturels

La FFRandonnée partenaire de Cap France

Au-delà de l’opération « Mon GR préféré », la FFRandonnée ouvre régulièrement de nouveaux sentiers de Grande Randonnée. Elle pratique également des requalifications. Kesako ? Didier Babin nous en dit plus : « On pratique des requalifications, c’est à dire que des GR ou des morceaux de GR disparaissent. Pour les créations, on ouvre surtout des GRP, GR de Pays, ce sont des boucles un peu plus petites au sein d’une même région, parfois d’un même département, car il y a une importante demande des collectivités pour du tourisme local. Il faut savoir que la création d’un GR ne se fait pas seulement avec un crayon et une carte. Il faut deux ou trois ans pour bien définir l’itinéraire, avoir les autorisations, être sûr que le GR va s’inscrire dans la pérennité. Ça ne sert à rien de le créer pour le supprimer au bout d’un an à cause d’un grand aménagement foncier qui empêche le passage. Donc, c’est un processus long et, surtout, on a en permanence en tête le schéma de cohérence : on repasse en revue tous les anciens GR car la géographie de la France et la densité de population, depuis 1947, ont évolué. On se pose donc régulièrement des questions sur les tracés et rien que pour les GR et GRP, cela représente plus de 90 000 kilomètres ».

Rappelons que la FFRandonnée est née en 1978 mais elle est issue d’un mouvement beaucoup plus ancien, symbolisé par le CNSGR – Conseil National des Sentiers de Grande Randonnée – et créé en 1947. Aujourd’hui, la FFRandonnée compte 3500 associations ou clubs locaux, 250 000 adhérents et 20 000 bénévoles dont les missions vont au-delà du balisage des sentiers (180 000 kilomètres). Elle est aussi le porte-voix de randonneurs et marcheurs non licenciés, évalués à près de 15 millions en France. Un partenariat lie la FFRandonnée à Cap France. Cela se traduit concrètement par des tarifs avantageux accordés aux membres de la FFRandonnée sur tous les villages Cap France, toute l’année : 10% sur le prix du séjour en famille ou entre amis ; 5% pour les groupes licenciés de la FFRandonnée.

(*) Propos de Didier Babin recueillis par Vianney Huguenot vendredi dernier, à l’issue du vote de la 4e édition de « Mon GR préféré ». Le hasard du calendrier fait que l’Assemblée générale de la FFRandonnée se réunissait en visioconférence le samedi et a procédé à un changement de dirigeant. Tous nos vœux de succès à la nouvelle présidente, Brigitte Soulary. Nos remerciements au président sortant, Didier Babin.

Vianney Huguenot

Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio, animateur en télévision et auteur au Petit Futé, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français.