Vacances shopping à Troyes

Vacances shopping en groupe : cap sur les magasins d’usine

Culture & Patrimoine | Par Vianney, le 14 février 2020

Derrière le terme de « magasin d’usine » se promènent plusieurs concepts commerciaux, souvent très intéressants pour le consommateur. Avant de s’offrir un tour de France des magasins d’usine et centres de marques proches des villages Cap France, on ouvre une courte page d’histoire. C’est dans les années 30, à Troyes dans l’Aube, qu’apparaît le premier magasin d’usine, réservé exclusivement aux salariés. À l’origine, les magasins d’usine étaient faits pour eux, avec l’idée du gagnant-gagnant : les employés y trouvaient des articles à prix réduits et l’entreprise écoulait des stocks en surabondance ou des fins de série et seconds choix. Le salarié devenait aussi un communicant en portant la marque. Aujourd’hui, ces magasins sont pour la plupart ouverts au grand public et le temps des vacances est un bon moment pour aller fouiner dans les rayons et prendre le temps d’une pêche aux bons plans. Une étude du CREDOC (Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de vie) indique que les produits sont en moyenne moins chers de 30%, avec les baisses « les plus significatives » dans l’habillement.

L’exemple des centres de marques de Troyes : un accueil privilégié pour les groupes

Il existe en France des centaines de magasins d’usine, sur des produits variés : habits, chaussures, décorations, arts de la table, produits de la gastronomie française, articles de voyages, petit électroménager… Ils sont vendus à proximité de l’usine, parfois même dans le même bâtiment (certains proposent une visite guidée des ateliers de production). Soulignons que c’est aussi l’assurance (souvent, mais pas toujours) de produits 100% made in France. Autres lieux dont raffolent nos porte-monnaie, un peu différents dans la conception, ce sont les centres de marques, ou « centres de magasins d’usine » ou « villages de marques ». Il y a 21 zones en France, sous des noms divers (Marques Avenue, Quai des marques, Usine Center, Outlet Center…) : à Bordeaux, à Coquelles dans le Pas-de-Calais, à 60 km de Stella Marris, à Honfleur dans le Calvados, à La Séguinière dans les Pays de la Loire, à Miramas dans les Bouches-du-Rhône, à 35 km des Hameaux de Camargue, à Nailloux près de Toulouse, à Romans-sur-Isère dans la Drôme, à Villefontaine en Isère, à 90 km de L’Escandille , à Roppenheim en Alsace, à 70 km du Domaine Saint-Jacques, à Talange en Lorraine… « Le centre de marques est un regroupement, dans un même lieu, de boutiques proposant des produits de grandes marques à des prix dégriffés ». Troyes, à 25 km de l’Hôtel Club du Lac d’Orient, affiche quatre centres de marques. La capitale de l’Aube est le plus grand centre européen de magasins d’usine (en superficie commerciale). Ces sites vous suggèrent toute l’année des bonnes affaires, ils perpétuent et honorent aussi une vieille tradition locale, celle de l’industrie textile. Dans cette ville baptisée « capitale de la maille », et parfois « capitale de la mode », on fabrique habits et tissus… depuis le Moyen Âge. Ici, est née la marque Petit Bateau, sont confectionnés 600 000 polos Lacoste et des produits du Coq sportif (à Romilly-sur-Seine précisément)… Au début du XXe siècle, Troyes comptait 13 000 ouvriers de bonneterie (pour une population totale de 55 000 habitants). La puissance troyenne est aussi liée aux célèbres foires de l’Aube et l’on peut dire, sans exagérer, que Troyes est des inventeurs du tourisme commercial. Bien sûr, on y vient en solo, en couple, en famille, mais les groupes sont particulièrement chouchoutés. L’office de tourisme de Troyes a créé un City Pass avec un Pass Privilège pour les groupes en partance pour les centres de marques, facilement accessibles en voiture ou en bus depuis le centre-ville de Troyes. Les centres eux-mêmes développent des opérations pour les groupes, par exemple Marques Avenue (240 grandes marques) qui prévoit un « accueil privilégié » ou une remise de la carte « Instant Privilège » (- 10% supplémentaires dans les boutiques participantes, hors soldes et promotions).

Adidas en Alsace, Armor Lux en Bretagne, Well dans le Gard, Smoby dans le Jura…

Au-delà des grands centres, vous trouvez de nombreux magasins d’usines textile / habillement en France. Citons le destockage Adidas de Landersheim, à 30 km du Domaine Saint-Jacques. En Alsace, où Adidas a son siège, on vous promet de « très belles affaires ». À Quimper, à 40 km de Ker Beuz, vous attraperez aussi d’excellentes affaires chez l’emblématique Armor Lux, fabricant de la célèbre marinière, mais pas que. L’un de ses magasins d’usine bretons est au cœur de l’usine de confection de Quimper. Je vous invite à voir ma virée chez Armor Lux et ma rencontre avec son PDG Jean-Guy Le Floch.

Dans les Vosges, à Vagney, à 20 km des 4 Vents, sont produits les chaussettes, collants et leggings Bleu Forêt, un des porte-étendards de la « Fabrication en matière naturelle 100% français ». Son magasin d’usine est tout proche, il est à Gérardmer où vous trouverez également plusieurs magasins d’usine de linges de maison (Garnier-Thiebaut, Linvosges, le Jacquard français…). Très souvent, en faisant vos achats dans ces magasins de vente directe, vous croisez aussi une grande histoire. Garnier-Thiebaut, c’est une saga de marchands de toile qui démarre en 1833. Armor Lux remonte à 1938, d’abord sous le nom de « la bonneterie d’Armor ». Adidas est fondé en 1925 par les frères Adi et Rudolf Dassler, d’où le nom Adidas. Si vous passez vos vacances au village vacances Soleil Occitan à la Grande Motte, vous n’êtes pas très loin du Vigan, dans le Gard, et de son magasin d’usine Well, fabricant de collants, mis-bas et lingeries pour femmes : « Vous trouverez des fins de collection, des retours de boutiques avec 30% de remise. Deux braderies sont organisées en avril et septembre avec des remises jusqu’à 75% ». Toujours dans le Gard, et pour rester dans le dessous, notez que l’un des magasins d’usine Éminence est à Aimargues, près de son site de production et pas très loin de son lieu de naissance, Nîmes. Mais les magasins d’usine, ce n’est pas que la fringue ! À 15 km du village vacances La Saulaie, c’est un des grands spécialistes de la maroquinerie française que vous allez découvrir, à Perrusson en Indre-et-Loire. Ses sacs et bagages, fabriqués de façon quasi artisanale, vous sont suggérés sur place, à « la maison du voyage ». Savebag est labellisée EPV, Entreprise du Patrimoine Vivant, « une marque de reconnaissance de l’État mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence ». Vous connaissez sans doute la marque Smoby, premier fabricant de jouets français. Son siège historique est à Lavans-lès-Saint-Claude dans le Jura, à 16km du village vacances Le Duchet et à 17 km des Chalets du lac de Vouglans, « 70% de la production sort des usines jurassiennes », à Arinthod. C’est à Lavans-lès-Saint-Claude que le magasin d’usine vous attend.

La gourmandise a ses magasins de vente directe, confiserie en tête

Impossible de dresser une liste exhaustive des magasins et dépôts d’usine en France. Vous en dégoterez aussi dans le domaine du peigne en corne, à l’Aiguillon en Ariège, à 45 km du Tarbesou et à 50 km du Village de Marc. Vous y verrez l’une des deux dernières usines de peignes en France, qui fabrique aussi, « à partir de la corne, pelles à gâteaux, repose-couteaux, bracelets… ». Annecy (Les Balcons du Lac) dispose d’un magasin d’usine de la célèbre spécialiste des arts de la table Deshoulières, avec une production intégralement française et respectueuse de la nature : « Notre porcelaine est produite à partir de minéraux, kaolin, sable, feldspath, argile et craie ; sans additif chimique, elle est cuite dans des fours à hauts rendement et régulation permettant de réduire la consommation de gaz », indique l’entreprise, doublement labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) et Origine France Garantie. Puisque nous parlons de table, nous y voici, enfin ! Bien sûr la gastronomie a ses magasins d’usine. En matière de confiseries, on ne les compte plus, on en trouve quasiment partout, comme à Cabestany, la Confiserie du Tech. Elle est à côté de Perpignan, à 30 km du village vacances Torre del Far. Cette confiserie-chocolaterie pyrénéenne raconte aussi une belle histoire de famille, native de l’année 1964. À Privas en Ardèche, à 40 km du Gai Logis, léchez-vous les babines avec des marrons (crèmes de marrons, marrons glacés, purées de marrons, mousselines de châtaigne, sirops, confitures…) et rendez-vous au magasin d’usine de Clément Faugier. A côté du magasin, un petit musée vous fait entrer dans l’histoire des hommes et des outils de cette entreprise dont la destinée se confond avec la grande épopée des ramasseurs de châtaignes et marrons ardéchois.

Vianney Huguenot

Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio, animateur en télévision et auteur au Petit Futé, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français.